Chiffrement par transpositions

Les méthodes de chiffrement par transposition consistent à réarranger les caractères à chiffrer de façon à les rendre incompréhensibles puis à y insérer des symboles inutiles.

Utilisée dès l’antiquité, cette technique consiste à :

  • enrouler une bande de papyrus sur un cylindre appelé scytale
  • écrire le texte longitudinalement sur la bandelette ainsi enroulée

Ainsi, la bande, une fois déroulée, nous donne un message incompréhensible. Il suffit au destinataire d’avoir un cylindre de même diamètre pour pouvoir déchiffrer le message (les symboles inutiles disparaîtront lorsque le message sera enroulé sur la scytale). Malheureusement, ce chiffrement était facilement « cassable », il suffisait en effet à l’espion d’essayer d’enrouler le message sur des cylindres de diamètres différents jusqu’à trouver le bon et ainsi pouvoir décrypter le message.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.