Chiffrement par substitutions monoalphabétiques

Le chiffrement par substitutions consiste à remplacer les lettres d’un message par d’autres lettres qui sont choisies périodiquement.

Ce type de chiffrement se sépare en plusieurs catégories :

La substitution monoalphabétique
La substitution polyalphabétique

Nous nous intéresserons pour le moment à la première technique.

Cette méthode de chiffrement consiste à remplacer chaque lettre de l’alphabet par une autre. Cela est pratique car il existe énormément de méthodes de chiffrement possibles. Pour le premier chiffrement, nous avons 26 choix, pour le second, 25 choix … Il y a donc 26! façons de chiffrer différentes pour cette méthode, c’est-à-dire un nombre de choix de l’ordre de 4 × 1026. Ce chiffrement est pourtant très simple à chiffrer et à déchiffrer. Il suffit de faire correspondre dans un tableau chaque lettre de l’alphabet à sa remplaçante chiffrée.

Il est souvent difficile de se souvenir de la clé de chiffrement. C’est pourquoi il existe différentes méthodes de chiffrement:

Code de César
Chiffrement affine
Chiffrement ADFGVX qui combine un chiffrement par transposition et une substitution monoalphabétique

Cependant ces chiffrements par substitutions monoalphabétiques sont facilement décryptables à l’aide de l’analyse de fréquence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.